guerre-six-jour

La guerre de six jours : retour sur l’évènement Israélien

Il y a exactement un demi-siècle, le mois de juin 1967 plus précisément le 05 au 10 juin, l’histoire du monde est marquée par la première tentative des pays arabes d’exterminer Israël de la face du globe. 4 pays se sont alors coalisés : l’Egypte, la Jordanie, la Syrie et l’Irak. Le déclenchement de la guerre est fait par Israël comme un acte d’autodéfense contre l’attaque critique de l’Egypte. Retour sur cet évènement historique.

Le début de la guerre

En novembre 1966, la Syrie et l’Egypte ont fait une alliance militaire qui engageait chacun dans le cas d’une guerre. Les tensions entre la Syrie et l’Israël étaient aussi à son paroxysme le début de l’année 1967. Un petit incident sur la frontière entre les deux pays se dégrada en une bataille aérienne qui se termina par la fusillade de 6 avions syriens Mig-21 le 07 avril. Devant la diffusion de l’information par l’Union soviétique qu’Israël groupait ses forces à la frontière, l’Egypte a déployé ses forces dans le canal de Suez et dans le Sinaï le 14 mai de cette année. Le 16 mai, l’Egypte demande le retrait des forces de l’ONU immobilisées sur la frontière depuis 1957. 3 jours après, les soldats Egyptiens chassèrent les forces de l’ONU et continuèrent de concentrer plus de soldats dans le Sinaï. Le 22 mai est tombé l’interdiction aux navires Israéliens de traverser le détroit de Tiran. Le 24 mai au 6 juin, les pays environnants, la Jordanie, l’Irak, l’Arabie Saoudite, la Syrie et le Lyban ont aussi envoyé leurs armées aux frontières israéliennes, suite à l’appel du gouvernement Egyptien. Le 01 juin, Israël fut obligé de former le gouvernement d’unité nationale et le 04 juin la décision fut prise pour le lancement d’une opération d’autodéfense contre la menace qui pesait sur le pays. Le déploiement des forces de l’Armée de défense israélienne commençait le 05 juin.

guerre-de-six-jour

L’évolution de la guerre de six jours

Sur le front égyptien, dans la péninsule de Sinaï, l’opération Focus a détruit la grande partie des forces aériennes égyptiennes, en moins de 3 heures. Plus de 180 jets israéliens ont anéanti la majorité des forces armées de l’Egypte, plus de 300 avions de chasse MIG ont ainsi pris feu. Les radars, les pistes de décollage et d’atterrissage étaient tous complètement endommagés ce 05 juin 1967. La défaite du Caire était totale. De l’autre côté, sur le front jordanien, le 05 au 08 juin, les soldats s’emparèrent de la résidence des observateurs de l’ONU. Les brigades israéliennes ont récupéré l’endroit. Ils prirent également contrôle de divers zones : Mont Scopus, Vallée de Jezreel, Jérusalem-Est, Yaabed, Jéricho, la vallée du Jourdain tout en explosant le pont de Jordanie, et la partie ouest de la Judée-Samarie. Sur le front syrien, du 09 au 10 juin, la brigade israélienne a la mainmise sur Tel Hamra, la ville de Quneitra etc.

La victoire israélienne est acquise grâce à ses frappes aériennes effectuées lors du début de la guerre. Peu d’avions des forces de l’Air de l’Israël ont ainsi subi des attaques au ciel. La marine, de son côté, a pris en charge de la sécurité des côtes de l’Etat Israélien. Elle a même causé des dommages sur les vaisseaux sur le port d’Alexandrie. Le 15 juin 1967, la signature du cessez-le feu qui a conduit à l’échange des prisonniers se fait sous la pression de l’URSS et de l’Amérique. Israël a conquis la bande de Gaza, la péninsule de Sinaï, Jérusalem-Est, Judée-Samarie et le plateau du Golan pendant cette guerre de six jours.